Mon apprentissage se passe mal, 3 conseils pour bien réagir

Mon apprentissage se passe mal, 3 conseils pour bien réagir

Accueil / Actualité / Nos Actualités / Mon apprentissage se passe mal, 3 conseils pour bien réagir

photo adobe stock

Le monde du travail n’est pas toujours idéal, surtout au début de sa vie professionnelle. Si un contrat d’apprentissage est le meilleur moyen d’apprendre tout en finançant ses études, il arrive que tous ne se passe pas comme prévu. Avant d’agir, voici quelques conseils pour trouver une solution.

1 . Identifiez la source du problème

Avant toute chose, sachez qu’il est commun de rencontrer des difficultés dans sa vie professionnelle, notament lorsqu’on manque d’experience. La première chose à faire est de garder la tête froide et d’identifier la cause du problème.

Votre alternance peut être mal vécue pour différentes raisons : missions qui ne correspondent pas à vos attentes ou à votre corps de métier, une charge de travail trop importante, une relation entre collègues qui se détériore … Il est possible que vous ayez fait des erreurs –cela arrive- et dans cette situation, il est important de comprendre quelles sont-elles et comment les réparer.

Posez-vous également quelques questions : est-ce que les tâches données correspondent au contenu pédagogique de vos études ? Aux compétences avancées sur votre CV ? Respectez-vous les règles de l’entreprise ? Est-ce que les tâches que vous ne réussissez pas à effectuer sont dûes à un de vos traits de caractère ?

2. Communiquez avec vos supérieurs

Osez aborder les soucis avec votre tuteur, c’est un des premiers réflexes que vous devrez avoir. Il est là pour vous apprendre le métier et vous aider à vous intégrer dans l’entreprise. Si vous ne pouvez pas communiquer avec votre tuteur, vous pouvez vous tourner vers un personnel des ressources humaines : dans la plupart des cas, ils savent écouter et rester neutre dans n’importe quelle situation.   

3. Parlez-en avec vos camarades de classe

Parlez avec les gens de votre classe pour connaitre leurs ressentis et leurs expériences ! Peut-être que leurs apprentissages se passent de manière similaire à la vôtre. Partager son expérience avec des amis est libérateur, et en parler permet de mieux comprendre la situation et prendre du recul. Avoir un avis extérieur est toujours une bonne opportunité pour trouver des solutions.  

Et si la situation ne s’améliore pas, comment rompre son contrat ?

Si les solutions citées plus haut ne sont d’aucune aide et que vous souhaitez tout de même rompre le contrat d’apprentissage, il y a plusieurs alternatives :

  • Si vous êtes encore dans la période d’essai de 45 jours, vous êtes en droit d’annuler le contrat.
  • Si vous êtes à la fin de votre diplôme, et que vous l’obtiendrez avant la fin de votre contrat en entreprise, vous avez le droit de demander la rupture de celui-ci avec un préavis de 2 mois.
  • Une autre solution beaucoup plus courante est de rompre le contrat à l’amiable avec votre employeur. Cela peut se faire à n’importe quelle durée du contrat tant que les deux parties sont d’accord.

N’oubliez pas de communiquer avec vos supérieurs ou d’en parler avec vos collègues avant de prendre une décision. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte avant de rompre un contrat d’apprentissage, surtout lorsque l’entreprise finance votre formation. Il est toujours conseillé de tenter de régler les choses de façon pacifique, et même si cela requiert une bonne dose de courage, une discussion approfondie est souvent la solution.  Sachez également que votre école est là pour vous soutenir : votre tuteur sera votre soutien et le médiateur entre vous et l’entreprise.

Publié le 27 mai 2021